Comité de suivi

Garant de la méthode.

Loïc Blondiaux : Diplômé en science politique (DEA à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne puis doctorat à Sciences Po Paris), Loïc Blondiaux est professeur au Département de science politique de l’Université Paris I depuis 2008, en charge du parcours « Ingénierie de la concertation » du Master « Affaires Publiques ». Chercheur au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP/CNRS), il préside depuis sa création, en 2008, le conseil scientifique du Groupement d’Intérêt Scientifique «Participation du public, décision, démocratie participative » qu’il a créé avec Jean-Michel Fourniau. Membre du Conseil National des Universités, il préside la Commission d’éthique de l’Association Française de Science Politique et a présidé la Commission consultative scientifique du département de science politique de l’Université Paris I jusqu’en 2014. Loïc Blondiaux participe aux travaux de différentes associations, fondations, think tanks et organismes publics (Fondation de France, Fondation Nicolas Hulot, Terra Nova, Institut de la concertation, Décider ensemble, Parlement et citoyens, Institut Montaigne, Commission nationale du débat public) et est vice-président de l’association Démocratie ouverte depuis novembre 2015. En février 2015, il a été nommé expert associé au sein de la Commission spécialisée sur la démocratisation du dialogue environnemental mise en place par Ségolène Royal. Fondateur de la revue Politix, revue des sciences sociales du politique, il dirige aussi la revue Participations. Ses travaux portent notamment sur les sondages d’opinion, la théorie de la représentation, l’histoire des sciences sociales et la démocratie participative.

Gaël Guilloux est directeur de la Chaire Design & Actions publiques innovantes à l’école de design Nantes Atlantique. Il a fondé la Chaire en 2016  pour explorer l’évolution des politiques publiques par le design tant en design de service que celui des organisations. Ingénieur en génie de l’environnement et éco-développement, spécialisé en éco-socio-conception et docteur à l’École des Mines et l’Université Polytechnique de Valencia, Gaël Guilloux, a exercé diverses fonctions au titre de chercheur designer au sein d’universités et d’agences de design. Il continue à exercer de nombreuses responsabilités à ce titre pour différents organismes publics et privés.

Armel Le Coz : Designer, formé aux métiers de l’innovation en France et au Canada, Armel Le Coz s’intéresse de près aux modèles émergents du partage et de « l’ouvert » : OpenGov, open data, économie collaborative, peer-to-peer, innovation de modèles économiques, fablabs, monnaies complémentaires, etc. Cofondateur du collectif Démocratie Ouverte et de la plateforme Parlement & Citoyens, il s’engage au quotidien pour des démocraties plus efficaces et responsables. Durant les élections municipales de 2014, il est parti six mois sur les routes de France à la rencontre des citoyens et des maires innovants, puis a coordonné le programme Territoires Hautement Citoyens, qui propose une méthode pour engager des transitions démocratiques locales.

 

Tristan Rechid est engagé dans différents mouvements d’éducation populaire depuis 25 ans. Il a été directeur de centre social et formateur en intervention sociale. Co-initiateur et co-animateur de la liste collégiale et participative de Saillans durant les élections municipales de mars 2014, il a accompagné la municipalité en tant que référent sur les dimensions méthodologiques et membre du Conseil des Sages de Saillans. Formé au développement du pouvoir d’agir des habitants ainsi qu’aux outils de participation et de gestion collégiale (gouvernance partagée), il se consacre aujourd’hui à l’accompagnement des élus, techniciens et habitants afin de favoriser l’émergence de listes participatives en vue des élections municipales de 2020. Dans le prolongement de cet engagement, il contribue également aux réflexions et propositions (La Belle démocratie/assemblées locales, constitutions locales, municipalisme) en faveur d’une gouvernance démocratique participative et vivante à l’échelle locale.

Jo Spiegel : Professeur d’éducation physique et sportive, Joseph Spiegel a été conseiller régional d’Alsace et conseiller général du Haut-Rhin pendant plus de vingt ans. Il est le maire de Kingersheim, commune de la banlieue de Mulhouse, depuis 1989. Président délégué de Mulhouse Alsace Agglomération de 2010 à 2014, en charge de l’animation du Projet, du développement durable et du Plan Climat, il devient ensuite Commissaire à la transition énergétique en 2014. Secrétaire national adjoint de l’Assemblée des communautés de France, en charge de la Transition énergétique depuis 2014, il est régulièrement sollicité en France comme à l’étranger pour son expertise en matière d’environnement et de démocratie participative. Dans sa ville comme dans l’agglomération, il sollicite fréquemment les habitant-e-s pour les associer aux projets de territoires : Maison de la citoyenneté, Etats-Généraux Permanents de la Démocratie, Plan climat territorial de l’agglomération mulhousienne. De même, il intègre le développement durable dans tous les projets qu’il conduit.

Jan Robert Suesser est Administrateur de l’Insee honoraire (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques). Il a occupé diverses fonctions internationales dans l’administration française, à l’Insee, à la direction du Trésor, au ministère du Travail et de l’Emploi, ce qui l’a amené à siéger dans plusieurs instances européennes et à l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Économiste et statisticien de formation, diplômé de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique), il a travaillé sur les thèmes de la démocratie, de la transition économique et sociale, des droits de l’Homme et de la gouvernance. Directeur pendant dix ans d’Adetef (Assistance au Développement des Échanges en Technologies Économiques et Financières), l’opérateur français pour la coopération internationale des ministères de l’Économie et des Finances, il assure aujourd’hui la responsabilité de projets d’assistance en matière de construction institutionnelle. Il exerce des fonctions de direction associative en France et au niveau européen.

Stéphane Vincent : Après une formation initiale en gestion et en innovation et plusieurs expériences dans de grands groupes privés, Stéphane Vincent a passé sept ans au sein d’un conseil régional avant de devenir consultant dans le secteur public. En 2008, il cofonde la 27e Région, « action-tank » consacré à l’innovation dans le secteur public. S’inspirant du design de services, de l’ethnologie et des cultures « makers », la 27e Région explore de nouvelles approches pour améliorer l’impact des politiques publiques. Association loi 1901, elle est soutenue par les Régions, l’Etat et l’Union européenne. Stéphane Vincent intervient régulièrement dans des événements nationaux et internationaux, et prend part à de nombreux ouvrages et publications.

 

Yaël Zlotowski a développé et accompagné pendant 15 ans divers projets en finance sociale et solidaire, microfinance, et entrepreneuriat social, en France et à l’International. Elle a notamment relancé et dirigé pendant 5 ans la Caisse Solidaire, une coopérative bancaire au service des projets entrepreneuriaux des territoires. Après un parcours atypique et polyvalent d’extrapreneure au sein du Groupe Crédit Coopératif, elle rejoint début 2018 une start up innovante dans les télécom. Elle poursuit en parallèle sa participation bénévole auprès de nombreuses initiatives, comme récemment auprès de l’incubateur Système D. Elle est également administratrice du Labo de l’ESS, pour lequel elle a coordonné une publication, et membre du Board Experts chez Lita.co. Yaël Zlotowski est diplômée de l’ENSAE et de la LSE.