« Refonder de la démocratie »

« Re-légitimer la démocratie »
« Entrer dans un nouveau modèle de développement »

« La transition démocratique est au cœur des transitions écologique et sociale »

« Vivacité démocratique »
« Le local, niveau de proximité »

« Ré-intégrer sens, valeurs et complexité »

« Changement de rapport à la décision et au pouvoir »

La coproduction de l’action publique

La transition démocratique que nous appelons repose concrètement sur la participation d’une diversité d’acteurs (citoyens, société civile organisée, administration, politiques) à l’élaboration des politiques publiques. La gouvernance que cela implique doit partir des valeurs et du sens qu’une société définit comme le terreau du vivre ensemble durable.

La transition démocratique est pour nous la mère des transitions. Il nous appartient de définir collectivement, avec le plus grand nombre, les valeurs et le modèle de développement auquel la transition écologique et sociale peut aboutir.

L’action publique pluriacteurs est un axe d’analyse et de refondation démocratique. En permettant l’intervention d’acteurs aux intérêts hétérogènes et l’interaction constructive entre les différentes régulations que ces acteurs mobilisent, l’action publique plurielle ouvre, de fait, d’autres pratiques et rapports au pouvoir.

Processus de coproduction de l’action publique, l’action publique pluriacteurs permet d’agir simultanément sur le changement de postures et de légitimités individuelles et collectives des acteurs, sur leurs modalités d’interactions, sur l’appropriation concrète de l’éthique du commun et de la (co-)responsabilité ainsi que sur la co-construction d’une régulation sociale partagée.

Objectifs

Partager les conditions de ce qui fait une société inclusive, solidaire, juste et durable et identifier comment passer à l’exercice du pouvoir politique en commun. Cela représente un enjeu crucial d’articulation entre les pouvoirs d’agir individuel, collectif et institutionnel.

Résultats attendus

– Accroître la place des initiatives démocratiques locales dans le débat public. Repérer, caractériser, analyser les initiatives démocratiques locales, les documenter, les rendre visibles entre elles et vis-à-vis des acteurs de la transition démocratique (citoyens, institutionnels, élus, etc.). 

– Renforcer la dynamique collective des innovateurs démocratiques. Mettre en résonance les innovations des différents acteurs grâce à des espaces physiques (d’échanges) et numériques (de mise à disposition des informations et des données). Il ‘agit d’encourager et de permettre les interactions entre les acteurs, les projets, les idées et les pratiques de refondation démocratique et également entre les échelons locaux, nationaux et européens.

Impacts attendus

– Concrétiser la transition démocratique par un impact sur le système politique. Soutenir les acteurs dans l’instauration d’une nouvelle dynamique démocratique à travers des « formactions » et d’autres outils de capacitation pour la coproduction de l’action publique locale tel que l’échange d’expériences. Promouvoir au niveau local mais aussi national les axes de réformes identifiés.

*À moyen terme : faire qu’à l’occasion des élections locales de 2020 en France, ces pratiques trouvent une place réelle dans le débat public.
*À plus long terme : faire que ces pratiques pèsent sur la façon de formuler ce qu’est une société durable et inclusive fondée sur des processus de démocratie relégitimés.