Category

Documentation

Les Fabdem, pour le renouvellement démocratique

By | Documentation | No Comments

Dans un contexte d’essoufflement démocratique profond, alors même que nous vivons une période charnière pour l’humanité et la planète, l’IRG propose avec les FabDem d’agir pour le renouvellement démocratique requis pour des sociétés solidaires et durables.

Un vent d’air frais souffle sur notre démocratie. En dépit d’une crise aiguë et enracinée, de nombreuses actions poussent à un renouvellement, notamment en provenance des territoires locaux. Des dynamiques interviennent sans pour autant transformer en profondeur le système actuel. Pourtant la transition démocratique est l’une des conditions de réussite de la transition écologique et sociale. La définition des valeurs et des règles du nouveau modèle de développement durable est un enjeu collectif, non celui d’une minorité. Il faut donc passer par la case d’une gouvernance démocratique renouvelée. (lire la suite)

IRG – 27/03/2018

 

Infolettre de l’IRG – Mars 2018 – Les Fabriques de la transition démocratique

By | Documentation | No Comments

Retrouvez les enjeux de la transition démocratiques et les convictions et ambitions de l’IRG à travers le projet des Fabriques de la transition démocratique dans cette infolettre. Vous y trouverez également les partenaires et personnes associées au projet ainsi que l’agenda des événements à venir.

Infolettre co-écrite par Séverine Bellina et Jo Spiegel.

Le débat public. Entre controverse et polémique

By | Documentation | No Comments

« Pourquoi autant de débats sur autant de médias et pour quel profit ? La discussion publique a-t-elle vraiment les vertus démocratiques qu’on lui attribue ? La délibération est-elle la condition d’un jugement éclairé ? Avant de prendre ces questions à bras-le-corps, Patrick Charaudeau, spécialiste de l’analyse du discours, s’impose un préalable : faire le ménage dans le lexique. Le terme « débat », explique-t-il, recouvre des pratiques très diverses : la conversation, l’échange de vues, la discussion, la controverse et la polémique ont un air de famille, mais guère plus. La tâche de l’analyste est de comprendre ce qui différencie un débat utile d’une dispute stérile. Une discussion ou une controverse argumentée repose sur l’existence d’un contrat fixant les limites de l’objectif poursuivi par l’échange de parole : en l’occurrence c’est, au maximum, de persuader son interlocuteur, et plus couramment, de convaincre le public. Dans la polémique, le contrat vole en éclat et l’objectif change : il s’agit alors de détruire ou du moins d’humilier son adversaire. La polémique et la dispute, explique P. Charaudeau, ne sont pas des contrats de parole, mais des stratégies de domination et de destruction. Sauf au théâtre, pour s’entretuer, on ne choisit pas de discuter, on prend les armes. Comment expliquer la fréquence de ces débats vindicatifs dans certains médias audiovisuels ? Simplement par le fait qu’il s’agit d’un spectacle, et non d’un authentique échange de vues. Il faut reconnaître que les agressions et les persiflages ne servent en rien la délibération collective et n’apportent aucune sorte d’éclairage sur les enjeux de l’action publique. Pour autant, la limite qui sépare la controverse de la dispute stérile n’est pas facile à maîtriser, et c’est en s’appuyant sur trois exemples récents que P. Charaudeau montre comment, dans bien des cas, arguments rationnels et arguments polémiques se trouvent inextricablement mêlés ».

Sciences Humaines – 11/01/2018 – par Nicolas Journet

Référence de l’ouvrage: Patrick Charaudeau, Le débat public. Entre controverse et polémique, Lambert-Lucas, 2017, 248p.

Capitalisation du programme « Société civile et participation »

By | Documentation | No Comments

Ce rapport d’analyse est issu du programme « Société civile et participation » du CFSI et répondait au deuxième objectif que s’était donné le CFSI dans ce programme : « (i) développer les conditions préalables au dialogue entre les OSC et les pouvoirs publics et (ii) promouvoir la concertation pluri-acteurs en vue d’un impact sur les politiques publiques ».

Cette capitalisation « a eu pour vocation d’animer un processus permanent d’apprentissage et de réflexion au fil de l’action conduite par ces projets. Conçue et réalisée « par » et « pour » les acteurs, la capitalisation a été menée sur la base d’une démarche participative. Cette dimension collective de la capitalisation et la nécessité de prendre un temps de recul tout en étant plongé dans l’action, n’ont pas toujours été évidentes à garantir. Pourtant, l’utilité du caractère permanent du processus a été unanimement saluée pour le dialogue qu’il a ouvert au sein des projets, touchant ainsi du doigt certaines difficultés ou priorités utiles pour l’orientation stratégique des actions ».

Capitalisation du programme « Société civile et participation » (2010-2013)

Sommaire

  1. Des contextes favorables à la participation
  2. La construction de voix collectives
  3. Engager le dialogue avec les pouvoirs publics
  4. Les effets de la participation et du dialogue sur l’action publique
  5. Les enseignements transversaux de la capitalisation

Citoyens, sociétés civiles et pouvoirs publics: nouveaux enjeux, nouveaux défis

By | Documentation | No Comments

« C’est de par sa posture de plateforme pluri-acteurs, au croisement de l’action et de l’analyse, que le CFSI en partenariat avec l’IRG, a souhaité initier ce débat international entre acteurs français et internationaux issus de la société civile (dans ses différentes composantes), du secteur privé et des pouvoirs publics (aux différents échelons territoriaux). Ce document fait la synthèse des échanges qui ont eu lieu lors des quatres ateliers tout au long de la journée. Les différentes idées développées sont tirées des réflexions des intervenants et sont enrichies par les questions et les commentaires soulevés par les participants durant les débats. »

Citoyens, sociétés civiles et pouvoirs publics: nouveaux enjeux, nouveaux défis. Actes du séminaire international CFSI-IRG (par Quentin Coquillaud, juin 2012).

Sommaire

  1. Ouverture de la journée – morceaux choisis
  2. Les défis des sociétés civiles face à l’évolution de l’expression citoyenne
  3. Les défis des sociétés civiles face à leur diversité
  4. Les défis du dialogue économique, social et politique
  5. Quelles incidences du dialogue et de la concertation sur les politiques publiques?

Etude comparée sur le contrôle citoyen de l’activité parlementaire: Colombie, France, Mexique

By | Documentation | No Comments

L’objectif de l’étude est d’offrir un panorama des expériences de contrôle citoyen de l’activité parlementaire dans chaque contexte national: Colombie, France et Mexique. Dans chaque pays, il s’agit alors d’identifier les acteurs de ce contrôle de l’activité parlementaire, d’étudier les mécanismes et stratégies mis en place et de regarder les effets sur l’institution et les parlementaires. Par ailleurs, grâce à une typologie des organisations menant un travail de contrôle citoyen dans chaque pays, ce travail a également vocation à provoquer l’échange d’expériences entre pays d’Amérique latine mais également entre l’Amérique latine et la France.

Etude comparée sur le contrôle citoyen de l’activité parlementaire: Colombie, France, Mexique (par Claire Launay-Gama, février 2015)

 

 

Sommaire

  1. Des traditions parlementaires différentes mais une crise de confiance généralisée envers l’institution
  2. Suivi, vigilance ou contrôle citoyen?
  3. Diversité et professionnalisation des acteurs du contrôle citoyen
  4. Des stratégies et mécanismes communs de suivi et de contrôle
  5. Des effets indéniables